Piste cyclable du bord de mer : Leonetti et Ginésy privilégient l’insécurité pour les cyclistes

Alors qu’Antibes en est encore à l’âge de pierre dans le développement des alternatives à la voiture individuelle, comme nous avons pu l’évoquer lors de la dernière campagne électorale avec la liste L’alternative sociale, citoyenne, écologique, la création d’une piste cyclable sur le bord de mer entre le Fort Carré et la Siesta a été un signal positif lors du déconfinement.

Bien qu’insuffisante à elle seule au regard des besoins de développement d’infrastructures sécurisées sur le territoire (voir le “Plan vélo” que nous avions élaboré pour des propositions concrètes), elle apportait indéniablement de la sécurité et un attrait pour le développement du vélo au quotidien sur l’axe Antibes – Nice, comme le démontrent des vidéos de cyclistes.

Le renoncement

Ce “monde d’après” salvateur aura finalement duré moins de 2 mois. Le Département des Alpes-Maritimes, en accord avec le Maire d’Antibes, annonce aujourd’hui la suppression de cette piste, pour privilégier les stationnements automobiles. Retour à la situation des dernières années, où les cyclistes se retrouvaient :

  • d’un côté, sur une bande cyclable étroite déjà squattée par les stationnements automobiles, obligeant bien souvent les cyclistes à se déporter sur la route, particulièrement dangereuse sur ce tronçon
  • de l’autre, coincés sur une bande étroite et discontinue entre un mur et une route à 70km/h, où le moindre écart peut engendrer une chute et un accident grave

Par ce renoncement, Ginésy et Leonetti font le choix de mettre en danger les cyclistes qui se déplacent au quotidien sur cette voie, pour se rendre au travail par exemple. Ils privent les nombreuses familles qui ont emprunté cette piste au cours des dernières semaines pour une balade sur le bord de mer d’un cadre sécurisé, notamment pour les enfants. Ils renoncent à une infrastructure qui aurait pu être un attrait touristique majeur en période estivale, en développant un tourisme durable, écologique et populaire sur notre territoire et le littoral.

Laisser un commentaire